SILURE CLUB RHODANIEN
SILURE CLUB RHODANIEN
SILURE CLUB RHODANIEN
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

SILURE CLUB RHODANIEN

Annuaire Silure
 
AccueilRechercherÉvènementsGalerieS'enregistrerConnexion
* Samedi 13 mars : Ouverture truite
* Samedi 24 avril : Sortie à Chavanay
* Samedi 22 et dimanche 23 mai : Week-end à Gigny
* Samedi 5 et dimanche 6 juin : Week-end à St Etienne des Sorts
* Samedi 9 et dimanche 10 octobre : Week-end à Caderousse
* Samedi 13 novembre : Sortie à Vienne
* Samedi 11 décembre : Repas de fin d'année

 

 La tribune de Tours

Aller en bas 
AuteurMessage
Webm@ster
PRESIDENT - ADMINISTRATEUR
Webm@ster

Masculin
Nombre de messages : 16579
Date de naissance : 27/09/1966
Age : 54
Localisation : (01) la chapelle du chatelard
Loisirs : Pêche, photo, informatique, guitare
Date d'inscription : 11/02/2006

La tribune de Tours Empty
MessageSujet: La tribune de Tours   La tribune de Tours EmptyDim 31 Jan 2016 - 18:31

Bonjour,
La Tribune de tours le 31 janvier 2016
http://www.tribune-tours.fr/les-pecheurs-vont-ils-declarer-la-guerre-aux-silures

Les pêcheurs vont-ils déclarer la guerre aux silures ?

La tribune de Tours Arton110

Accusé de « coloniser les fonds aquatiques » et de perturber l’équilibre en mangeant tout sur son passage, le silure « glane » a mauvaise presse ! Au sein de la communauté des pêcheurs, « 80 % sont des détracteurs du silure et 20 % sont des défenseurs assidus » a constaté Jacky Marquet, président de la Fédération de la pêche d’Indre-et-Loire. Ses yeux minuscules, sa large bouche, son corps fl asque et imposant – jusqu’à 2,50 mètres pour 100 kilos à l’âge adulte – et ses barbillons qui lui donnent un air de famille avec le pernicieux poisson-chat ne jouent pas en sa faveur. Son nom évoque tant de dégoût que les restaurateurs qui le cuisinent lui préfèrent le sobriquet de « Filet de Merval » ! Une majorité de pêcheurs voudrait même qu’il soit classé au registre des « nuisibles » comme le poisson-chat ou la perche-soleil. Côté arguments, on nage en eaux troubles.

Pour justifier une « nécessaire éradication » du silure, un pêcheur – qui ne souhaite pas voir publier son nom – assure que ce carnassier menace la population des précieux migrateurs. En réponse, Jacky Marquet, président de la Fédération de la pêche 37, préfère rester prudent. S’il reconnaît que la population de brèmes a cruellement souffert du grand appétit des silures, « parce qu’ils partagent le même espace de vie », il constate : « Le silure est opportuniste. Il mange tout ce qu’il trouve au moment où il a faim : mollusques, poissons de toutes tailles, écrevisses… Certains mangeraient même des pigeons et poules d’eau à l’occasion ! » Il conteste ainsi la menace sur les poissons « nobles ». « Il faut savoir que les silures avancent à l’allure d’un tracteur quand les saumons fi lent comme des BMW ! » sourit-il. En écho, Romain Bellier, chargé de mission à la Fédération 37, s’appuie sur une analyse stomacale qui a révélé que « le silure se nourrit exclusivement des proies mesurant 10 % de leur taille, soit des poissons de 20 cm maximum ».

Les pêcheurs détracteurs pointent du doigt un risque de surpopulation de silures, dont la reproduction est favorisée par le réchauffement de l’eau. En fait, leur part représenterait aujourd’hui entre 10 et 15 % de la population aquatique alors que leur introduction date des années 50. « Il y a 40 ans, il fallait éliminer le brochet puis le sandre et, aujourd’hui, le silure… Chacun trouve pourtant sa place », assure Gérard Dieumegard, de l’association de défense de la pêche de loisir 37.

« Le problème n’est pas le nombre de silures, mais leur taille imposante qui détruit les niches écologiques des petits cours d’eau (Indre, Indrois), concède le président de la fédé. Pour mettre tout le monde d’accord, il faudrait interdire les silures dans les petits cours d’eau et les laisser vivre ailleurs, dans la Loire, dans le Cher où ils ont de l’espace ».

Pour tenter d’établir la vérité sur les silures, la Fédération de pêche d’Indre-et-Loire a lancé une étude qu’elle souhaite la plus « objective possible ». Une même enquête est en cours au niveau national. En attendant d’être fixé sur son sort, le silure fait le bonheur des accros du moulinet ! Ils sont de plus en plus nombreux à se lancer le défi d’attraper un moustachu en un temps record. Un challenge de taille immortalisé par une photo... avant la remise à l’eau. Une chose est sûre, le silure n’a pas fi ni de faire couler de l’encre…


Philippe : Président et Webmaster du Silure ClubLa tribune de Tours Kvok10

Silurement Vôtre
Revenir en haut Aller en bas
fraky38

fraky38

Masculin
Nombre de messages : 1659
Date de naissance : 13/06/1972
Age : 48
Localisation : (38) Izeaux
Loisirs : pêche du silure
Date d'inscription : 11/04/2007

La tribune de Tours Empty
MessageSujet: Re: La tribune de Tours   La tribune de Tours EmptyLun 1 Fév 2016 - 8:16

un dialogue ouvert je pense
Revenir en haut Aller en bas
http://guidesilurepassion@.com
 
La tribune de Tours
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SILURE CLUB RHODANIEN :: 
PROTECTION DU SILURE
-
Sauter vers: